services informatiques sur Grenoble

marketing internet

Publié le février 18th, 2013 | par Sébastien

1

MacBook Air 2012 : le retour du mode cible

No votes yet.
Please wait...

L’objet de cet article est de vérifier le fonctionnement du mode cible (Target mode) sur les derniers MacBook Air mid 2012, équipé du port Thunderbolt, et de dresser une carte de compatibilité avec l’existant.

Avant propos

Le bus informatique FireWire (1995) est le nom commercial donné par Apple à la norme IEEE 1394. Il est également connu sous le nom i.Link chez Sony, ou encore Lynx chez TI (connaissais pas). Cette interface est progressivement remplacée par les industriels au profit de normes plus « adaptées » aux besoins actuels, tels que l’USB 3 et Thunderbolt (Light Peak).

Plus d’actualité certes mais pour certain l’intérêt lui n’a pas changé … explications !

De l’utilisation du mode Cible et de son intérêt

En simple, cette fonction permet de transformer un ordinateur Apple en simple disque dur externe à partir d’une liaison Firewire. Cette capacité est comment dire … magique ! L’intérêt ?

Pouvoir échanger des données entre deux MAC. Cela parait un peu basique au premier abord … ce sont en fait les possibilités offertes par les fonctions qu’Apple a su intégrer au système MAC OS qui sont géniales !

Quelques exemples d’application …

  • démarrer le système d’un MAC depuis un autre MAC pour profiter de ses capacités (dimension écran, puissance calcul, mémoire etc …).
  • redimensionner des partitions (BOOTCAMP par exemple) qui ne sont pas / plus adaptées.
  • transférer des données sans devoir ni accéder au système, ni ouvrir l’ordinateur i.e. faire de la récupération de données quand la machine a planté (si si, ca arrive aussi sur MAC).

Bref, grâce à cette fonctionnalité, l’ordinateur est relégué au rang d’exécutant, et celui ci lancera indifféremment le système du disque dur local, celui d’un autre MAC ou celui d’un disque externe. À condition de disposer d’un port FireWire (ou Thunderbolt).

nota : ce n’est pas l’objet ici d’aborder les conditions nécessaires (disque bootable, version MAC OS …).

Le cas des MacBook Air

Depuis la sortie du MacBook Air (2008) ce mode n’était plus disponible. En effet, le port FireWire a été supprimé et non remplacé. En 2011, le bus Thunderbolt fait son apparition sur MacBook Air, et autorise désormais l’utilisation du mode Cible. Pour se faire, il existe deux moyens …

L’utilisation d’un simple câble Thunderbolt (dans le cas ou les deux ordinateurs disposent de cette technologie), ou, et c’est un peu plus complexe, d’un adaptateur Thunderbolt vers FireWire et d’un câble FireWire 800 vers FireWire 800 (ou 400 selon le cas).

C’est pourquoi (après l’acquisition d’un MacBook Air mid 2012, et pour des raisons liées à mon activité), je me suis penché sur cette possibilité. Voici un rapide retour sur les expériences …

Procédons

L’essai (qui vaut ce qu’il vaut) montre de quel coté penche la balance …

nota : je ferai des essais plus explicites quand l’occasion se présentera de nouveau 😉

Les intervenants

  • machine A : MacBook Pro early 2011 (i7, 4 Go, 500 Go, OSX 10.8.1)
  • machine B : MacBook Air mid 2012 (i7, 8 Go, SSD 256 Go, OSX 10.7.4)

au niveau des câbles :

  • un câble Thunderbolt de 2 m (Apple),
  • un adaptateur Thunderbolt vers FireWire (Apple),
  • un câble FireWire 800 vers FireWire 800 (Belkin).

Vitesse de transfert

essai 1 : utilisation de la machine B sous OSX 10.7.4 seule

temps d’allumage jusqu’au login screen : 8″.

essai 2 : utilisation de la machine A à partir du disque de la B avec lien Thunderbolt …

temps d’allumage jusqu’au login screen : ~ 20″.

essai 3 : utilisation de la machine A à partir du disque de la B avec lien Thunderbolt (B) vers Firewire (A) …

temps d’allumage jusqu’au login screen : ~ 30″.

La bande passante du lien FireWire est saturée par le SSD (essai 3) ! C’est la raison pour laquelle on constate une différence de temps de chargement par rapport au lien Thunderbolt (essai 2).

Au fait, combien ça coûte ?

Le tarif sera presque le même dans les deux cas … comptez à peu près 50 €. Le choix ne se fera donc pas sur le facteur prix.

Conclusion

Il y a donc clairement un intérêt de passer par un lien Thunderbolt quand cela est possible.

Dans le cas défavorable, les deux méthodes sont équivalentes (taux de transfert et prix).

Dans le meilleur, le lien Thunderbolt permet des vitesses de transfert bien plus élevées.

Premier point, je dirai : « Ouf (de soulagement), ça fonctionne de nouveau ! », même si ça devrait être la normalité !

nota : je n’ai pas insisté sur ce point mais la simple perspective que cette fonction disparaisse était inconcevable ! MAC OS perdrait ici une des fonctions qui font la différence avec l’univers Microsoft Windows et des PC.

Second point : « Génial, on peut gagner en performance et profiter des débits du SSD ».

Pour aller plus loin …

Vivement la sortie de dock Thunderbolt multi-fonctions …

Quelques infos sur l’utilisation du mode Cible,

No votes yet.
Please wait...

Tags: , , , ,


À propos de l'auteur

est professionnel de l'informatique et de la communication internet. Son métier lui donne souvent l'occasion de découvrir du matériel hightech, de développer et approfondir ses compétences dans des domaines complémentaires et variées (référencement, création de site, communication, marketing, formation etc …). Les articles et sujets abordés ici sont le fruit d'expériences de terrain et tentent d'apporter des solutions (ou des éclairages) à des problématiques bien réelles.



One Response to MacBook Air 2012 : le retour du mode cible

  1. Pingback: Les principaux raccourcis clavier de démarrage … | AEM Le Blog

Retour vers le haut de la page ↑