services informatiques sur Grenoble

Synology

Publié le octobre 16th, 2017 | par Sébastien

23

SYNOLOGY : essai du NAS DS918+

Rating: 4.2/5. From 5 votes.
Please wait...

Voici un article concernant le modèle 2018 de la série 900 de Synology, le NAS quatre baies DS918+. Nous aborderons ici dans un premier temps la phase choix des composants et configuration, puis dans un second temps la partie qui nous intéresse tous, le cache SSD du DS198+.

Déballage, et démontage du NAS DS918+

Je vous invite à consulter le tutoriel de démontage intégral du DS918+ (by AEM 😉 ), publié sur le site de iFixit, site bien plus adapté à ce genre d’opérations.

nota : oui, j’ai investi dans du matériel photographique, un studio mobile etc … . Je rédigerai un article à ce sujet, et fournirai un descriptif des choix technologiques dès que possible …

En complément de l’article iFixit, voici deux photos du packaging et des accessoires livrés avec :

Analyse et remarques

Puissance

Comme déjà évoqué dans l’article concernant la sortie des modèles 2018 de la gamme PLUS de Synology, les différences entre la version précédente (DS916+) et la nouvelle (DS918+) ne sont pas flagrantes en terme de puissance. Restera à évaluer ce que ce processeur vaut avec les dernières évolutions de DSM i.e avec l’arrivée des machines virtuelles chez Synology !

Connectique interne : 4 x baies SATA et 2 x slots SSD M.2

Le débit réseau étant celui d’un lien gigabit ~110 Mo/s (voire 2x liens gigabit ~200 Mo/s en agrégation de lien), l’intérêt d’un cache disque SSD NVMe en lecture ou/et écriture peut paraître limité au regard de la bande passante disponible. Seulement, et nous y reviendrons plus tard, il est rare d’atteindre de tels débits quand les applicatifs font appel à de nombreuses IOPs. Dans ces cas, le cache SSD constitue une réelle solution et permettrait de fournir {un débit plus important|une bien meilleure réactivité} quelque soit le type de fichiers …

nota : à comparer bien évidemment avec l’utilisation d’un RAID 5, voire RAID 6.

Un autre point positif, Synology a intégré deux slots dédiés … de fait, pas de perte d’emplacement pour la baie de stockage en utilisant un SSD (c’est appréciable). Ce qui rend d’ailleurs le DS918+ bien plus intéressant que le DS718+ pour certaines applications.

DS918+ : choix et dimensionnement des composants

Les disques durs, j’en suis RAID

Deux disques de 8 To WD Red (disponibles à moins de 300 € TTC sur AMZ | LDLC), monté en RAID SHR.

 

* photo à intégrer *

Associé au RAID SHR (sorte de RAID 1), le NAS Synology a été équipé de deux SSD M.2 NVMe 2280 dédiés au cache SSD R/W (en lecture ET écriture).

SSD M.2 NVMe GAMMIX S10 de ADATA

Le SSD retenu est un XPG GAMMIX S10 PCIe Gen3x4 M.2 2280 NVMe (aka ASX7000NPC) de la société ADATA.

Les avis, performances et tarifs semblaient corrects.

Capacité 128Go / format (facteur de forme) M.2 2280 / Interface PCIe Gen3x4
Flash NAND 3D TLC / Contrôleur SMI
Performances (Max.) : lecture 660Mo/s, écriture 450Mo/s
IOPS en lecture/écriture aléatoire 4K maximum : jusqu’à 35K (R), 95k (W).
Garantie 5 ans

 

EDIT au 12/09/2018 : d’après le support, il semble que le DS918+ gère uniquement le  gen2 x1, soit 500 Mo/s pour chaque port M2, idem pour le SATA (RAID 1 ici).

nota : les disques de capacité 512 Go et 1 To montent jusqu’à ~130K IOPs ce qui pourrait sembler être pertinent pour certains (disproportionnés ici en terme de tarif).

EDIT au 12/09/2018 : cela dit, après vérification sur le site de Synology, le NAS ne dépasse pas les 35k IOPs. Donc ces SSD de 128 Go sont largement suffisants pour mon application ! Rares sont ceux qui ont besoin d’un cache plus grand que 128 Go.

Regardez donc bien les spec. constructeur avant achat par rapport aux limitations du NAS (PCIe gen2x1 et max IOPs) … ça change tout pour les tarifs !

RAPPEL : Le NAS est censé être compatible avec les SSD au format M2 (aka NGFF) avec interface PCIe NVMe (gen 2) ou supérieur.

La mémoire vive, c’est Crucial

Les modules Crucial 16Go Kit (8Go x 2) DDR3L (PC3-14900) – CT2C8G3S186DM ont été sélectionnés.

La mémoire a été installée. Les deux barrettes de 8 Go sont reconnues par le système (DSM) mais il semble que le processeur ne puisse {adresser|gérer} que 8 Go.

Des essais de fonctionnement restent à faire donc …

nota : au sujet de la vérification de la RAM, je vous renvois vers l’article concernant l’utilitaire de Test de la mémoire de Synology.

DS918+ et la configuration

La configuration sera dans un premier temps un RAID 1 SHR avec deux disques de 8 To WD Red (disponibles à moins de 300 € TTC sur AMZ | LDLC). Puis, elle évoluera en capacité (mémoire vive et stockage) avec un cache SSD R/W et 16 Go de mémoire vive.

Au sujet de DSM, rien de bien original … Je vous invite à suivre les phases d’installation DSM 6 publiées précédemment sur le blog, ainsi que les recommandations pour la sécurité.

À noter, l’arrivée du système de fichiers BTRFS, qui intègre des fonctions en phase avec les besoins actuels et notamment la vérification d’intégrité ({améliore|garantit} l’écriture des données mais consommateur en ressource).

En ce qui concerne les performances, je vous invite à lire l’article concernant les performances du cache SSD, et l’article concernant l’utilisation d’une machine virtuelle.

Alors quelle utilisation pour ce NAS ?

Synology est reconnu pour son savoir faire logiciel mais reste en retard sur la partie matérielle (par ex. la puissance processeur proposée pour exécuter des machines virtuelles). Le positionnement est en train d’évoluer mais ce n’est pas ça ! Ceci dit, cela ne constitue peut être pas {le cœur de la clientèle|la cible que vise} Synology non plus … peut être est ce la une explication ?

nota : l’ajout de mémoire vive viendra confirmer ou infirmer cela. Jusqu’à présent les performances avec une VM sont décevantes.

EDIT au 12/09/2018 : il semble que cela provienne des performances graphique (en désactivant les effets, tout va beaucoup mieux !!!).

Le DS918+ n’est pas ridicule, mais il ne constitue pas une avancée majeure en terme de puissance de calcul et donc ne poussera pas au renouvellement.

Si ce n’est pour un point qui le rend très séduisant : le cache SSD. Pour les gros consommateurs d’IOPS et de bande passante, cette fonctionnalité change tout.

Donc à part des infrastructures qui ont une utilisation très concurrentielle comme par exemple plusieurs dizaines d’utilisateurs (partage, base de données ou autre), ou une boite de communication qui balancent des Go de données (vidéo) en permanence sur le réseau, ce NAS ne vous apportera pas plus que la version précédente … si ce n’est 2 ans de support supplémentaire que la version 2016 😉 … ne l’oubliez pas !

Rating: 4.2/5. From 5 votes.
Please wait...


À propos de l'auteur

est professionnel de l'informatique et de la communication internet. Son métier lui donne souvent l'occasion de découvrir du matériel hightech, de développer et approfondir ses compétences dans des domaines complémentaires et variées (référencement, création de site, communication, marketing, formation etc …). Les articles et sujets abordés ici sont le fruit d'expériences de terrain et tentent d'apporter des solutions (ou des éclairages) à des problématiques bien réelles.



23 Responses to SYNOLOGY : essai du NAS DS918+

  1. Jay says:

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre article et il tombe bien car je vais bientôt franchir le pas pour mon 1er Nas.
    Mon utilité sera le stockage des photos/vidéos/musique/divers documents administratif et surtout, à partir d’un lecteur bluray et d’une Tv oled récente branchés en réseau, la lecture de film 4k HDR en son DTS ou Dolby Atmos en MKV ou .iso et en h.265. J’aurais potentiellement besoin de pouvoir lire les films en dehors de chez moi.

    J’ai un switch branché en G/bits avec des câbles et prises et branchements et appareils fais pour le gigabits.
    Je compte me prendre un DS918+ + 8Go de Ram en plus des 4Go d’origine + 4 Disques dur 4To Ironwolf 5900trs + 1 ssd 128Go (celui de votre article). Je précise, que rarement plus d’une personne sera connecter à ce NAS.

    Pensez-vous que cette configuration soit la bonne pour mon utilisation ?

    Merci beaucoup pour votre attention.

    • Sébastien says:

      Bonjour,

      pour garantir le fonctionnement de ce type d’installation, cela nécessite de fonctionner par étape / diviser en élément simple.

      Le réseau doit être OK, gigabit de préférence effectivement (et filaire si possible = OK ici).
      nota : mais c’est plus pour optimiser/exploiter vitesse du NAS.

      La connexion doit être fibre si besoin d’un flux vidéo 4k sortant (ça sera entre 15 et 25 Mb/s en upload).
      Sinon en local, ça fonctionnera sans pb. Attention au wifi.
      Je n’ai pas pu faire d’essai de fonctionnement en 4k sortant et distant (internet) (uniquement fullHD).

      Pour moi, d’après besoins évoqués, le NAS en configuration standard est suffisant (ie avec 4 Go)
      Et si demain besoin de plus, il suffira d’upgrader.

      Pour le stockage, tout dépend des besoins en vitesse et stockage.

      Les services de stockage et partage ne consomme rien en ressource CPU/RAM. Meme avec CloudStation drive.
      Pour la 4k, tout dépend des codecs et si décodage à la volée.

      J’ai des vidéos fHD qui consomment 1,4 Mo/s et d’autres seulement 600 ko/s. D’autres consomment par saccades …

      Bref y’a que les machines virtuelles qui mettent à mal ce genre de NAS.

      Mettre plus sera aussi OK mais disproportionné.

      • Jay says:

        Bonjour,

        merci beaucoup pour votre réponse. Si je comprends bien, ce Nas en monte d’origine serait suffisant pour mon besoin. Je me demandais surtout si il suivrait lorsque je naviguerais dedans pour chercher des films, ouvrir des fichiers, lire des fichiers une fois que j’aurais rempli les disques.

        Je me permet une autre question à laquelle les réponses sont difficiles. Quel système de sauvegarde prévaut ? Raid1 ou 2 ou autre ou un autre protocole peut être ?

        • Sébastien says:

          Bonsoir,

          le système RAID n’est pas une solution de sauvegarde mais un système de répartition de données entre plusieurs disques (un mix entre de la redondance et/ou de la vitesse quoi).
          Principalement, il permet en cas de panne d’un ou plusieurs disques la continuité de service ie que le système fonctionne malgré une panne.

          C’est plutôt adapté pour une entreprise (mm si les particuliers l’utilisent en cas de besoin également)
          qui souhaite éviter les perte de production suite à une panne (disque ici) et donc garantir un fonctionnement.
          Quand on regarde l’incidence d’une panne et son cout par rapport à la mise en œuvre d’une assurance (protection à mettre en œuvre),
          la balance penche du côté RAID puisque bien moins cher. Dans le cas d’un particulier c’est généralement la souplesse d’utilisation autorisée.

          Les niveaux du RAID et leur intérêt sont expliqués sur Wikipedia.

          La navigation dans les fichiers, recherche etc … sera assez fluide pour un seul utilisateur.
          C’est principalement les opérations d’écriture qui vont/risquent de saturer les disques.
          Les opérations de lecture elles se rapprochent de la limite du réseau gigabit ie ~100 Mo/s.

          Voir un réseau comme une chaine avec des maillons (chaque maillon doit être cohérent avec l’ensemble).
          – simple disque, RAID 1 sont OK pour réseau gigabit – débit ~ 50 / 100Mo/s.
          – RAID5, voire ajout cache SSD sont OK pour réseau encore plus rapide (> 2,5Gb/s) (on commence à parler du 10GbE chez le particulier) >> 100 Mo/s.
          Reste l’ordi qui recevra les flux … le disque ou ssd interne a une limite … le réseau et NAS peuvent être en 100 Mo/s mais l’ordi par ex. pourrait saturer à 50 Mo/s.
          Tout dépend donc des maillons de la chaine et de leur cohérence.

          La sauvegarde, elle, sera simple ou double en fonction des risques à couvrir et importance des données.
          Une sauvegarde sur disque dur externe peut suffire, et éventuellement une complémentaire dans le cloud (AMZ Glacier, C2 de Synology).
          Tout dépend de l’infra. (ie dispo. fibre ou non) et budget (moyen).

          Je dirai que le NAS DS918+ permet de prévoir l’avenir et disposer d’espace de stockage conséquent avec vitesse ET protection pour plusieurs utilisateurs.
          Un DS718+ pourrait suffire dans votre cas mais difficile de répondre à votre place.

          C’est l’espace de stockage et niveau de protection qui dicteront le nombre de baie, le budget également …
          nota : de mémoire on peut monter à 12 To il me semble par disque donc y’a de quoi faire …

          • Jay says:

            Bonjour,
            encore merci pour vos réponses claires et précises.
            Bonne journée à vous !!

  2. Julien says:

    Bonsoir,

    Pouvez-vous me dire si Docker marche correctement sur ce NAS svp.

    Je veux me servir de Docker pour transcoder les Films avec Plex.

    Merci d’avance.

    Bonne soirée.

    • Sébastien says:

      Bonjour,

      oui, Docker fonctionne correctement.

      Mais cela dépend de l’image utilisée. Qu’allez vous installer ?

      Je ne sais pas si vous allez pouvoir bénéficier du décodage matériel intégré en passant par Docker.

      D’ailleurs il existe une App Plex Server … pourquoi passer par Docker ?

      Sébastien

  3. Ertuit says:

    Bonjour.
    Est-il possible d’utiliser les SSD nvme pour du stockage ?
    ( les SSD font moins de bruit que les disque dur et ce que je voudrait mettre dessus seras utilisé en permanence. )

    • Sébastien says:

      Bonjour,

      EDIT : des demandes ont été formulées sur le forum Synology Global.

      il me semble que dans notre cas (DS918+ ici), cela servira uniquement pour le cache.

      Je suis presque persuader que c’est possible. C’est juste une histoire de déclaration.
      Mais j’ai des doutes (non vérifié) que cela soit possible via DSM (donc commande unix probable et non recommandé).

      Je n’ai pas connaissance de serveur Synology qui le fasse en NVMe (Qnap : oui il me semble, non vérifié).
      Il y a bien la série des FS#### comme le FS2017 mais c’est orienté data center / pro.

      Quel est le besoin ?

      Parce que le cout d’une barrette NVMe est >> 5x cout stockage HDD.
      Cela à un intérêt que pour certaines « applications » particulières certes … mais un équilibre doit être maintenu !
      De plus la bande passante ne sera pas exploitée de manière optimale … limitée à 200 Mo/s (en agrégation de lien)

      Il faut attendre les NAS avec 10Gb et les équipements réseaux qui vont avec …
      QNAP fait ça de mémoire et certaines versions de NAS Synology (dixit série FS / XS) avec ou sans carte additionnelle mais NAS > 1000 €.

      De plus les ssd sont utilisables en SATA … (j’ai pas vu en NVMe …).

      Sébstien

  4. woodruff says:

    Bonsoir,
    Ayant acheté ce NAS il y a deja quelques mois, je voulais avoir quelques renseignements complémentaires si possible.

    Ayant 4X4To en Raid5, sans ajout de ram ni SSD en cache, je souhaite améliorer la connexion au NAS notamment pour streamer mes videos avec plusieurs utilisateurs simultanés.

    Que me conseillez-vous ? est-il nécessaire de mettre obligatoirement 2 SSD en cache ou 1 seul est possible ?

    En vous remerciant,

    • Sébastien says:

      Bonjour,

      ouvrez le moniteur d’activité du NAS, et vérifiez d’où peut provenir la saturation (en fonction des caract. NAS).

      Cela peut être la puissance (ou pb optimisation ou bug), débit LAN, capacité de la mémoire vive, bande passante disque etc …
      La nature des stream (codec, format etc …) peut également influer sur les résultats.
      idem avec la compression activées ou non. Le logiciel utilisé et protocole.
      Bien vérifier ces paramètres avant modif. matérielle !

      Si la bande passante disque est saturée, oui le cache va améliorer clairement les choses. Mais un réglage fin n’est pas disponible à ma connaissance.
      N’oubliez pas que lors de la lecture de stream, un fichier lu ne sera pas nécessairement lu régulièrement (peut être même une seule fois) …

      De fait un cache disque ne fonctionnera pas comme attendu !

      De mémoire, le NAS met en cache les éléments utilisés et gère la permanence des fichiers avec un aglo type LRU.
      Il y a un white paper à ce sujet disponible chez Synology !

      Un utilitaire pour calculer la taille du cache est également un bon indicateur … (hot data). Indicateur de consommation …
      SSD cache advizor.

  5. Vasseur Fabien says:

    Bonjour Sébastien,

    MErci pour ton retour.

    D’accord donc pour le type de Ram tu me conseilles bien
    Crucial DDR3L, 1866 MT/s, PC3-14900, SODIMM, 204-Pin) ?

    Et pour les SSD nvme m2 2280, tu penses qu’ils sont tous compatibles ?

    Cordialement

    Fabien

    • Sébastien says:

      Synology ne communique pas explicitement les spec. de la RAM.
      Certains vendent des barrettes « certifiées » Synology (cf lien).
      Mais de la RAM reste de la RAM et normalement si on respecte toutes les spec., elles sont censées fonctionner.
      nota : les spec sont obtenues indirectement en regardant les spec. de la ram Synology.

      Choisir une marque reconnue … un dysfonctionnement de ram entrainent trop de pb par la suite …
      (d’où le choix attentif des spec., de la marque, et des essais de vérif.).

      Au sujet des SSD, c’est pareil …
      Synology publie des media list (HDD, memoire, camera, voire SSD) compatibles
      dont les utilisateurs et Synology ont validé comportement (chose complexe à valider pour une entreprise).
      Les SSD Gammix présentés ici fonctionnent parfaitement.

      De manière générale, les SSD M.2 NVMe devraient tous fonctionner (c’est comme un PC donc …).
      Il peut y avoir des pb de compatibilité de puces … de firmware etc … même sur PC ou mac …
      En achetant par AMZ ou revendeur local souple, tu prendras moins de risque si jamais il y a des incompatibilités,
      c’est retour et autre modèle !

  6. Vasseur Fabien says:

    Bonjour,

    Je viens vers vous concernant votre article qui est très bien rien à dire 🙂 .

    Par contre, la RAM et les SSD NVME XPG GAMMIX S10 128Go M.2 PCI Express – disques SSD que vous avez utilisé sont bien compatibles avec le DS918 + ? vous n’avez pas eu de problèmes ?

    Merci par avance.

    • Sébastien says:

      Bonjour Fabien,

      la RAM acheté est une Crucial CT2C8G3S186DM (2 x 8 Go) (PC3-14900). Pour le moment en phase de vérification, je n’ai installé que 8 Go + 4 GO deja existant.
      Notez qu’il existe via Synology assistant un utilitaire pour vérifier la RAM. La vérification a pris la nuit dans mon cas.
      nota : les prix de la RAM ont vraiment augmenté ! 8 Go c’est deja pas mal !

      Au sujet des SSD, oui biensur ils sont compatibles !
      ATTENTION vous devez bien connaître vos besoins !

      J’ai pris la version 128 Go mais ces SSD ne disposent pas des meilleures caractéristiques en IOPs par ex. ou en bande passante.
      Préférez à partir de 250 Go si besoin important, les IOPs ca changent tout (sur les perf. et donc sur les tarifs).

      nota : Les 2 x 128 Go (cache lecteur / ecriture) sont largement suffisants pour la destination du NAS à ce jour (sauvegarde, partage fichiers 5 à 10 devices, 2 ou 3 docker, 1 VM).

      • Vasseur Fabien says:

        Bonjour,

        Merci pour votre retour. Depuis que vous avez utilisé la ram 8Go, vous n’avez pas de perturbations, reboot ou autres ? Car étant donnée que le processeur n’accepte que 8go max, j’avais un peur des effets secondaires.

        Ouj pour les SSD je suis bien conscient, il faut connaître son besoin avant de faire quoi que ce soit. Je pensais pas que ça serait compatible car d’après la liste « officiel » de synology il n’accepte que certains SSD. Après pour mon cas, ça sera surtout pour la virtualisation et voir ensuite les autres possibilités .

        Merci pour votre retour.

        Fabien

        • Sébastien says:

          non ce n’est pas 8 Go max, certains disent 12 Go, d’autres 16 Go max. Moi c’est OK @ 12 Go (8 + 4) !

          Ce qui est certain c’est que mettre trop de RAM compatible n’entraine pas d’instabilité.
          Elle ne sera pas utilisée/exploitable c’est tout, donc gachi.
          Pour de la ram non compatible, oui ça va planter (mais bon c’est cohérent hein …).

          Bien faire le test de RAM !!!

          Tout dépend du type de virtualisation et les services utilisés …
          Le 918+ manque un peu de puissance selon les besoins d’où mes recommandations !

          Les SSD accélèrent tout (sans manger un slot disque = capacité stockage),
          c’est très appréciable mais ca ne fait pas tout !
          – démarrage VM / Docker très rapide,
          – listing fichiers via explorateur plus rapide,
          – copie fichiers vers NAS, full speed LAN,
          etc …

  7. Sen says:

    Toujours pas de retour sur le test?

    • Sébastien says:

      Bonjour à tous,
      je viens de finir de transférer et vérifier (beyond compare) les 8 To …

      Maintenant, depuis 1 semaine, en phase de configuration / rétablissement / bascule des services (c’est un NAS de prod.).
      Le NAS doit être utilisé au moins 2 semaines en prod pour obtenir des stat. fiables pour le cache SSD.
      Normalement un 128 Go en cache devrait être OK. Je l’ai déjà, il reste juste à mesurer avant après avec quelques fichiers / soft.

  8. Jordi says:

    Impatient aussi…

  9. osef says:

    ça c’est du test complet…

    • Sébastien says:

      Ca c’est un commentaire d’une personne déçue et impatiente 😀 c’est pour bientôt 😉

      • Bientot says:

        Très bien en espérant qu’il arrive un jour car je compte l’investir incessamment sous peu et j’aimerais avoir un retour au vue du coup de l’investissement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut de la page ↑