services informatiques sur Grenoble

Synology

Publié le octobre 16th, 2017 | par Sébastien

6

SYNOLOGY : essai du NAS DS918+

No votes yet.
Please wait...

Voici un article concernant le modèle 2018 de la série 900 de Synology, le NAS quatre baies DS918+. Nous aborderons ici dans un premier temps la phase de configuration, puis dans un second temps la partie qui nous intéresse tous, le cache SSD du DS198+.

Déballage, et démontage du NAS DS918+

Je vous invite à consulter le tutoriel de démontage intégral du DS918+ by AEM, publié sur le site de iFixit, site bien plus adapté à ce genre d’opérations.

nota : oui, j’ai investi dans du matériel photographique, un studio mobile etc … . Je rédigerai un article à ce sujet, et fournirai un descriptif des choix technologiques dès que possible …

En complément de l’article iFixit, voici deux photos du packaging et des accessoires livrés avec :

Analyse et remarques

Puissance

Comme déjà évoqué dans l’article concernant la sortie des modèles 2018 de la gamme PLUS de Synology, les différences entre la version précédente (DS916+) et la nouvelle (DS918+) ne sont pas flagrantes en terme de puissance. Restera à évaluer ce que ce processeur vaut avec les dernières évolutions de DSM i.e avec l’arrivée des machines virtuelles !

Connectique interne : 4 baies SATA et 2 slots SSD M.2

Le débit réseau étant celui d’un lien gigabit ~110 Mo/s (voir 2x liens gigabit ~200 Mo/s en agrégation de lien), l’intérêt d’un cache disque SSD NVMe en lecture ou/et écriture peut paraître limité en regard de la bande passante disponible. Seulement, et nous y reviendrons plus tard, il est rare d’atteindre de tels débits quand les applicatifs font appel à de nombreuses IOPs. Dans ces cas, le cache SSD constitue une réelle solution et permettra de fournir {un débit bien meilleur|une bien meilleure réactivité}à comparer bien évidemment avec l’utilisation d’un RAID 5 voire RAID 6 (dans notre cas).

Un autre point positif, Synology a intégré deux slots dédiés … de fait, pas de perte d’emplacement pour la baie de stockage en utilisant un SSD (appréciable). Ce qui rend d’ailleurs le DS918+ bien plus intéressant que le DS718+ pour certaines applications.

DS918+ et les composants retenus

Les disques durs, j’en suis RAID

Deux disques de 8 To WD Red (disponibles à moins de 300 € TTC sur AMZ | LDLC), monté en RAID SHR.

Associé au RAID SHR (sorte de RAID 1), le NAS Synology a été équipé de deux SSD M.2 NVMe 2280 dédiés au cache SSD en lecture ET écriture.

SSD M.2 NVMe GAMMIX S10 de ADATA

Le SSD retenu est un XPG GAMMIX S10 PCIe Gen3x4 M.2 2280 NVMe de la société ADATA. Les avis, performances et tarifs semblaient corrects.

nota : les disques de capacité 512 Go et 1 To montent jusqu’à ~130K IOPs ce qui pourrait être pertinent pour certains (disproportionnés ici en terme de tarif).

Regardez bien les spec. constructeur avant achat, je me suis fait avoir par une fiche (un copier/coller) sur Amazon …

Capacité 128Go / Facteur de forme M.2 2280 / Interface PCIe Gen3x4
Flash NAND 3D TLC / Contrôleur SMI
Performances (Max.) : lecture 660Mo/s, écriture 450Mo/s
IOPS en lecture/écriture aléatoire 4K maximum : jusqu’à 35K (R), 95k (W).
Garantie 5 ans

La mémoire vive, c’est Crucial

Les modules Crucial 16Go Kit (8Go x 2) DDR3L (PC3-14900) – CT2C8G3S186DM ont été sélectionnés.

Je n’ai pas encore pu les installer. Deux problèmes se posent …

1 – est ce que le NAS va supporter 12 Go ou 16 Go (12 Go c’est certain, 16 Go moins …).

2 – comment vérifier le RAM ? Le test proposé via Synology Assistant semble trop sommaire …

Je viendrai ici compléter …

DS918+ et la configuration

La configuration sera dans un premier temps un RAID SHR avec deux disques de 8 To WD Red (disponibles à moins de 300 € TTC sur AMZ | LDLC). Puis, elle évoluera en capacité (mémoire vive et stockage) avec un cache SSD en lecture ET écriture et 12 (voire 16 Go) de mémoire vive.

Au sujet de DSM, rien de bien original … Je vous invite à suivre les phases d’installation DSM 6 publiées précédemment sur le blog, ainsi que les recommandations pour la sécurité.

À noter, l’arrivée du système de fichiers BTRFS, qui intègre des fonctions en phase avec les besoins actuels et notamment la vérification d’intégrité ({améliore|garantit} l’écriture des données mais consommateur en ressource).

En ce qui concerne les performances, je vous invite à lire l’article concernant les performances du cache SSD, et l’article concernant l’utilisation d’une machine virtuelle.

Alors quelle utilisation de ce NAS ?

Synology est reconnu pour son savoir faire logiciel mais reste en retard sur la partie matérielle (par ex. la puissance processeur proposée pour exécuter des machines virtuelles). Le positionnement est en train d’évoluer mais ce n’est pas ça ! Ceci dit, cela ne constitue peut être pas {le cœur de la clientèle|la cible que vise} Synology non plus … peut être est ce la une explication ?

nota : l’ajout de mémoire vive viendra confirmer ou infirmer cela. Jusqu’à présent les performances avec une VM sont décevantes.

Le DS918+ n’est pas ridicule, mais il ne constitue pas une avancée majeure en terme de puissance de calcul et donc ne poussera pas au renouvellement.

Si ce n’est pour un point qui le rend très séduisant : le cache SSD. Pour les gros consommateurs d’IOPS et de bande passante, cette fonctionnalité change tout.

Donc à part des infrastructures qui ont une utilisation très concurrentielle comme par exemple plusieurs dizaines d’utilisateurs (partage, base de données ou autre), ou une boite de communication qui balancent des Go de données (vidéo) en permanence sur le réseau, ce NAS ne vous apportera pas plus que la version précédente … si ce n’est 2 ans de support supplémentaire que la version 2016 ;). Ne l’oubliez pas !

No votes yet.
Please wait...


À propos de l'auteur

est professionnel de l'informatique et de la communication internet. Son métier lui donne souvent l'occasion de découvrir du matériel hightech, de développer et approfondir ses compétences dans des domaines complémentaires et variées (référencement, création de site, communication, marketing, formation etc …). Les articles et sujets abordés ici sont le fruit d'expériences de terrain et tentent d'apporter des solutions (ou des éclairages) à des problématiques bien réelles.



6 Responses to SYNOLOGY : essai du NAS DS918+

  1. Sen says:

    Toujours pas de retour sur le test?

    • Sébastien says:

      Bonjour à tous,
      je viens de finir de transférer et vérifier (beyond compare) les 8 To …

      Maintenant, depuis 1 semaine, en phase de configuration / rétablissement / bascule des services (c’est un NAS de prod.).
      Le NAS doit être utilisé au moins 2 semaines en prod pour obtenir des stat. fiables pour le cache SSD.
      Normalement un 128 Go en cache devrait être OK. Je l’ai déjà, il reste juste à mesurer avant après avec quelques fichiers / soft.

  2. Jordi says:

    Impatient aussi…

  3. osef says:

    ça c’est du test complet…

    • Sébastien says:

      Ca c’est un commentaire d’une personne déçue et impatiente 😀 c’est pour bientôt 😉

      • Bientot says:

        Très bien en espérant qu’il arrive un jour car je compte l’investir incessamment sous peu et j’aimerais avoir un retour au vue du coup de l’investissement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut de la page ↑