services informatiques sur Grenoble

matériel

Publié le avril 9th, 2018 | par Sébastien

1

REPORTAGE : installation de la fibre dans un immeuble résidentiel

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...
Cet article fait partie d’une série de trois reportages complémentaires, suite à l’arrivée de la fibre chez un client. Ces trois articles correspondent à trois phases …

Chacune de ces phases sont indépendantes et il n’y a pas d’ordre à suivre. Le client est une société et travaille depuis chez lui dans un espace dédié. C’est un professionnel de l’image.

Cet article traite de l’arrivée de la fibre optique dans un logement collectif de 55 logements sur Grenoble.

Voici le plan directeur que vont suivre les techniciens responsables de l’installation de la fibre dans l’immeuble.

Concrètement cela consiste à relier la PMZ (armoire de rue, desserte d’un quartier) au bâtiment (dans les étages ici) avec une fibre optique selon le schéma suivant. Interviendront ensuite les équipes dites D3 pour relier chaque logement au PB (cf phase 2 de l’article).

Phase 1 (D2) : raccordement du bâtiment au PA

On commence par tirer 3 câbles 24 FO (24 FO = contient 24 fibres optiques) pour relier chaque montée du bâtiment. Le schéma ci-après montre le passage des fibres par des chambres FT (dites chambres d’adduction) pour arriver dans le bâtiment (cercle rouge = chambre FT).

Tirage des fibres

Rappel : le chemin est le suivant … on part du Point d’Aboutement (PA) localisé dans la rue (c’est un boitier situé dans un regard FT), puis on passe les câbles dans un nouveau regard (appelée chambre d’adduction) situé lui au pied de l’immeuble, puis on arrive dans le bâtiment (comme le montre la photo ci après) et plus exactement par les garages (ici niveau -1).

L’immeuble étant récent, les câbles sont passés facilement dans les {regards|chambres}. Voici la marque du câble, un ACOME réalisé pour ORANGE (ACOME N8197A 24 FO) .

Donc, une fois arrivés dans le bâtiment, les 3 x câbles 24 FO vont « parcourir » les chemins de câbles disponibles (voir illustration ci après) pour « remonter » ensuite dans les étages de chaque montée (1 câble par montée ici).

Proposition de câblage en fibre optique par Orange (document contractuel)

Concrètement le câble est passé dans les gaines techniques (colonnes montantes) de chaque étage jusqu’au dernier au dernier étage adressable.

Une colonne montante (gaine technique) courant faible (SAT, telecom. cuivre et fibre)

Installation des PB ou boitier de palier

schéma pose PB d’après étude Orange

Ensuite, des points de branchement (PB) sont installés à intervalle régulier (hauteur = 1,6m), selon le plan de déploiement (ici c’est le 1 er, 3 ème, et 6 ème étage de la montée principale). C’est dans ce boitier que viendront se raccorder chaque boitier de terminaison optique (PTO) de chaque abonné à l’aide d’une fibre optique (lors de la phase D3 évoquée précédemment).

Un point de branchement (PB) de marque 3M

Un point de branchement ouvert et les cassettes de brassage en attente.

Le câble 24 FO est constitué de 4 tubes de couleurs intégrant 6 fibres chacun. Le câble est partiellement dénudé (avec un outil d’ouverture) pour permettre de sortir le tube qui convient de connecter dans le boitier de palier (toujours en respectant le schéma de déploiement).

Chaque fibre récupérée est « lovée » (rangée) dans une cassette, elle même identifiée par la couleur du tube correspondant.

Répartition du câble fibre 24 FO dans les PB

Ici le cas d’un tube vert dont les fibres sont brassées dans la cassette du PB.

Comme le montre la photo ci-dessus, le câble 24 FO traverse le PB et monte ainsi jusqu’au prochain PB terminal.

La fameuse étiqueteuse BRADY BMP21-PLUS, imposée par FT pour l’identification des éléments. Ces étiquettes sont reconnues pour bien tenir dans le temps (température, hygrométrie, nature du support etc …) !

Voilà les PB sont prêts. Reste à relier désormais le câble 144FO provenant de la PMZ aux 3 x câbles 24 FO du bâtiment.

nota : les 3 x 24 FO du bâtiment ne seront pas toutes raccordées au câble 144 FO (cf schéma déploiement). Cela vient du nombre de logement à raccorder.

Soudure des fibres dans le PA

La chambre FT ouverte avec les câbles 24 FO (blanc) et le 144 FO (noir).

Le PA ouvert avec les fibres préparées et triées en attente de soudure.

Les plaques vertes servent à l’identification des câbles dans la chambre.

La préparation et soudure d’une fibre optique selon schéma de déploiement.

Mesure de continuité dans la PMZ

Voici la PMZ, une armoire qui permet le raccordement et la distribution des fibres optiques en Zone Moyennement Dense entre le NRO et les abonnés.

En bas à droite, l’outil de mesure pour vérifier les pertes de signal et les soudures.

Le technicien mesure (avec un réflectomètre) l’atténuation de chaque câble après l’opération de soudure.

On distingue également, à gauche sur la partie haute, deux équipements : un pour Orange, et un autre pour Bouygues.

Ces sont les panneaux de brassage de chaque opérateur. En gros l’objet ici, c’est de faire rentrer la fibre de 64 clients dans UNE SEULE fibre (une des 36 FO) pour le transport vers NRO.

nota : on utilise pour cela un coupleur optique (boitier noir). Ce lien est asymétrique : 2,5 Gb/s en réception et 1,2 Gb/s en envoi (à ce jour puisque des évolutions sont prévues prochainement).

Chaque port de ses panneaux (partie gauche) sera raccordé à chaque logement sur la partie droite cette fois. Bref, on collecte les connexions ici de plusieurs centaines d’abonnés (360 logements max ici) pour les transporter vers le NRO, puis les dorsales internet.

Sur la partie droite de l’armoire, les fibres optiques abonnés. Chaque prise blanche correspond à un logement d’un abonné (ou plutôt un abonnement).

Comme on peut le distinguer en bas à droite de la photo ci-dessus, les câbles 144 FO arrivent dans la PMZ pour être ensuite raccordés sur le panneau de brassage.

Les câbles 144FO arrivent depuis la rue dans la PMZ.

Plaque d’identification de la PMZ

Voilà le reportage est terminé pour la phase 1. Passons à la phase 2, le raccordement sur logement au réseau FttH …

Phase 2 (D3) : raccordement du logement à la fibre

Maintenant c’est au tour du logement d’être raccordé au Point de Branchement (situé dans la colonne montante).

Le logement va donc accueillir un boitier appelé PTO (ou DTIO) pour Point de Terminaison Optique. La box fibre va venir ensuite se raccorder, à l’aide d’une jarretière fibre, à ce boitier PTO (par l’intermédiaire d’un adaptateur SFP, ou un boitier ONT).

nota : c’est au niveau de ce boitier que les responsabilités {se déterminent|commencent ou se terminent} …
d’un côté la partie réseau fibre (celle d’Orange ici), et de l’autre la partie abonné (côté Livebox ou modem fibre).

La principale difficulté de cette opération est le passage du câble fibre entre la colonne montante et le logement. Cette opération va se dérouler en deux phases distinctes et contigües … Amener la fibre depuis la colonne montante, puis la pose du boitier PTO dans le logement.

nota : étant donné que le technicien dispose d’un câble préparé (le boitier PTO est déjà équipé), le sens de tirage sera nécessairement depuis l’emplacement du PTO vers le PB (colonne montante).

Lors de la construction d’un logement, des gaines ont été tirées préalablement pour amener le téléphone, le satellite par ex.. Le technicien va donc utiliser les gaines à disposition pour faire transiter le câble fibre. De fait, selon la localisation finale de la box (partie modem fibre) demandée par le client, il utilisera les gaines du logement à disposition si possible pour remonter à la GTL, voire directement à la colonne montante.

Lors de chacune de ces deux phases, si l’aiguille ne passe pas (je passe les méthodes et détails) et pour des raisons évidentes de cout, le technicien sera contraint de tirer les câbles en apparent
dans les communs (à l’aide de goulottes) et/ou à l’intérieur du logement (en longeant les murs). Donc un câble (blanc certes mais visible) pourrait longer les murs et les plinthes jusqu’au PTO …

Ici une GTL (gaine technique logement), la fibre passe par la gaine téléphonique (courant faible).

Vous noterez la présence de deux prises DTI (ligne cuivre) parce que le client dispose de deux lignes distinctes (deux opérateurs), pour une double connexion internet ADSL.

La gaine verte téléphonie en arrière plan pour illustration.

Ici le PTO (pré-cablé), le toron fibre a été déroulé et tiré intégralement côté colonne montante.

nota : les 50 m de câble sont déroulés intégralement puis tirés côté colonne montante. Le boitier PTO étant pré-câblé il n’y a rien à faire côté logement.

La valise TED du technicien fibre par Telenco Distribution.

La boite carton du câble fibre pré-câblé : on achète clairement du temps ici …

La mallette et outils du technicien fibre D3 : étiqueteuse, aiguille, soudeuse …

L’aiguille KATIMEX noire en fibre de verre !

Le PB (Point de Branchement) éclairé de mille feux, après l’opération de soudure …

La soudeuse fibre

Le boitier PTO (ou DTIo) monté sur un rail DIN de la GTL.

nota : vous noterez que les précédents boitiers DTI (ADSL) ont été retirés.

À gauche, 5 câbles PTT298 en attente (correspondant à 4 pièces de vie et une arrivée FT). Ils seront retirés et serviront d’aiguille pour le passage de câbles Cat 6 rigides.

Le placard aménagé temporairement le temps des essais de bande passante …

L’aménagement prend forme même si l’installation ici est temporaire, le temps des essais de fonctionnement.

Dans l’ordre, façade de brassage LSA 8 ports cat 6, switch Netgear PoE, routeur UniFI USG, ONT Huawei, boitier VoIP OVH Gigaset, box domotique Fibaro HCL, et Livebox en attente …

Les plateaux et profils Rack ont été créés sur mesure.

Viendront ensuite un NAS 4 baies, une seconde connexion fibre et éventuellement un onduleur.

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...


À propos de l'auteur

est professionnel de l'informatique et de la communication internet. Son métier lui donne souvent l'occasion de découvrir du matériel hightech, de développer et approfondir ses compétences dans des domaines complémentaires et variées (référencement, création de site, communication, marketing, formation etc …). Les articles et sujets abordés ici sont le fruit d'expériences de terrain et tentent d'apporter des solutions (ou des éclairages) à des problématiques bien réelles.



One Response to REPORTAGE : installation de la fibre dans un immeuble résidentiel

  1. Sylvain PASSEMAR says:

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce reportage de terrain.
    Cdt Sylvain PASSEMAR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour vers le haut de la page ↑